Gadoue - La Courée

Le

De 15h30 à 16h00

La Courée

20 avenue Michel Chartier –
77090 Collégien

Présentation de la compagnie

Le Jardin des Délices est une compagnie de cirque fondée par Nathan Israël et Luna Rousseau, deux auteurs : l'un au plateau et l'autre à la mise en scène.

L'Homme de boue, solo dans l’argile, créé en 2014 aux Subsistances à Lyon, est l'acte fondateur de la compagnie : une hybridation des arts, un travail sur la matière, jouer avec les registres. En 2016 est créé le duo Héros Fracas, suite à une commande des Subsistances sur la figure du héros. Puis en 2017 L’Atelier du Plateau invite la compagnie à co-mener le festival FERIA, à Paris. A cette occasion est créé Corps et Crues, spectacle In Situ pour cinq circassiens.

En 2018 est créé un deuxième volet autour de la matière argile, Gadoue, pièce tout public dès 5 ans. L’Homme de Boue et Gadoue composent ainsi le dyptique Argile.

En 2019, Le Jardin des Délices créé la pièce La Chose, pour 5 interprètes.

Les formats ou les lieux sont multiples (extérieur, salles, espaces atypiques, circulaire, frontal) comme la liberté de ton de la compagnie. Le Jardin des Délices compose avec humour sur la figure du monstre, au sens de celui qui sort de la norme : une définition du circassien en quelque sorte.

Spectacle Gadoue

Equipe artistique

Auteurs : Luna Rousseau et Nathan Israël

Conception, mise en scène et dramaturgie : Luna Rousseau

Interprétation : Nathan Israël

Régie : Vincent Berthe de Pommery ou Bruno Cavilla

Le public s’installe tout autour d’une piste recouverte de boue blanche.Au centre de cette piste, un jongleur en complet veston cumule les difficultés : ne pas se salir, ne pas glisser, ne pas faire tomber sa balle, tout en tentant des figures de plus en plus complexes. Ça colle, ça glisse, ça tache...

GADOUE, c’est le plaisir de la patouille, le frisson du défendu, la joie du pas correct.

« Dans Gadoue, le public s’installe tout autour d’une piste recouverte de boue blanche. Au centre de cette piste, un jongleur en complet veston cumule les difficultés : ne pas se salir, ne pas glisser, ne pas faire tomber sa balle, tout en tentant des figures de plus en plus complexes.

Chaque geste peut l’amener à déraper.

La chute est inévitable et même nécessaire. L’homme, ce bipède, doit bien tomber pour apprendre à se tenir debout.

Le jongleur en sait quelque chose, lui qui passe son temps à rattraper des objets qui tombent. Tomber dans la boue, se couvrir de fange, c’est l’humiliation. Mais c’est aussi un plaisir indicible, inavouable, enfantin : celui de la patauge, de la régression, voire de l’instinct bestial ! Le jongleur retrouvera finalement sa dignité d’homme et son costume, tandis qu’il est parfaitement dégoûtant.

Miroir de nos conventions sociales, Nathan Israël jongle avec une balle, des blocs d’argile et nos contradictions.

Petits et grands, tout le monde se reconnaît : Gadoue, c’est le plaisir de la patouille, le frisson du défendu, la joie du pas correct.»

Mentions obligatoires :

Une production Le Jardin des Délices avec La Maison des Jonglages - scène conventionnée La Courneuve et Le Château de Blandy-les-Tours, Département de Seine-et-Marne.

Avec le soutien de l'Atelier du Plateau et de la Ville de Paris.

Remerciements à l'Espace Périphérique - Parc de La Villette, Paris

0 Commentaire Soyez le premier à réagir

La Courée Les prochaines sorties

Aucun événement prévu à La Courée pour le moment ! Vous souhaitez créer un événement à La Courée ?

Événements similaires

Aucun événement prévu à La Courée pour le moment ! Vous souhaitez créer un événement à La Courée ?