Les Hommes et l'Univers, une longue histoire : du néolithique à la cosmologie contemporaine - Maison de la philosophie

Les Hommes et l'Univers, une longue histoire : du néolithique à la cosmologie contemporaine

Le spectacle du ciel étoilé a fasciné les hommes depuis longtemps, donnant naissance progressivement à l'aventure de l'astronomie et enfin de la cosmologie contemporaine. Cette extraordinaire aventure est le fruit d'une longue histoire, qui a commencé bien avant notre modernité. Nous vous proposons d'en découvrir quelques étapes à travers une série de conférences sur l'histoire de l'astronomie, du néolithique à nos jours.

Conférences disponibles en podcast dans le PASS PHILO

Programme d’activité détaillé sur : www.alderan-philo.org

---------

Samedi 5 octobre à 20H30 : Le disque de Nébra, calendrier protoastronomique de l’âge de bronze européen, par Eric Lowen, philosophe, directeur de l’Université populaire de philosophie.

Les hommes du Néolithique pratiquaient une forme d’astronomie, indispensable à l’établissement des calendriers pour l’agriculture. Il y a d'abord les agencements de leurs monuments, qui ne s'expliquent qu'en relation avec le ciel. Depuis 1999, on doit rajouter à ces indications d’une astronomie préhistorique l’énigmatique disque de Nebra découvert en Allemagne et daté de 1600 avant J.C. Il a bouleversé l’idée que l’on pouvait se faire de l’âge de bronze dans le domaine des connaissances astronomiques. Depuis sa découverte, plus aucun doute n'est permis : il y a 3 600 ans, les hommes se préoccupaient déjà d’astronomie.

---------

Lundi 7 octobre à 20H30 : L’astronomie mésopotamienne, des ziggourats, des étoiles et des planètes, par Pierre Spizzi, ingénieur CNES, membre de l’Université populaire de philosophie.

Cette conférence présentera l’astronomie dans le contexte mésopotamien. Cette astronomie ne faisant pas de distinction avec l'astrologie, nous présenterons la liaison entre les deux disciplines et la raison de la non séparation entre elles à cette époque. Cette approche permettra de plonger au cœur de la société mésopotamienne aux travers de différentes époques, et de comprendre le lien fort entre croyance, prédiction et lecture du ciel.

---------

Mardi 8 octobre à 20H30 : Eratosthène d’Alexandrie et la mesure de la circonférence terrestre, par Jean-François Izard, philosophe, membre de l’Université populaire de philosophie.

Dès le 6ème siècle avant J.C. l’hypothèse d’une terre sphérique a été posée par l’école pythagoricienne. Cette donnée sera considérée comme acquise aux temps de Platon et d’Aristote. Eratosthène de Cyrène, astronome, mathématicien, géographe, directeur de la bibliothèque d’Alexandrie à la fin du 3ème siècle avant J.C., proposera une méthode de calcul simple et précise pour mesurer le diamètre de la Terre. Il faudra attendre le 18ème siècle pour que des mesures plus précises soient effectuées.

---------

Mercredi 9 octobre à 20H30 : L’astronomie médiévale arabe, entre héritage grec et innovation, par Eric Lowen, philosophe, directeur de l’Université populaire de philosophie.

Les savants arabes s'approprièrent avec un grand souci d'exactitude la science hellène, mais aussi d'astronomie indienne. Tous les manuscrits disponibles furent traduits en arabe. Mais les scientifiques arabes ne se contentèrent pas de préserver les connaissances des Grecs : ils approfondirent les connaissances astronomiques. Le nom de nombreuses étoiles atteste de cet héritage culturel. Alors que les savants européens du Moyen-âge répugnaient à la pratique observationnelles et se contentaient le plus souvent de réflexions théoriques et théologico philosophiques, les scientifiques musulmans mettaient tout leur zèle à observer les phénomènes du ciel et à mesurer les positions des astres.

---------

Jeudi 10 octobre à 20H30 : L’astronomie indienne, par Jérémie Lasue, de l’Observatoire Midi-Pyrénées, Institut de Recherche en Astrophysique et Planétologie.

L'Inde a une longue histoire de développement scientifique qui s'est perpétué depuis les premiers écrits indiens. L'astronomie en particulier est toujours restée un champ d'investigation particulièrement actif dans le sous-continent.

D'importantes avancées mathématiques ont eu lieu en Inde, comme l'invention du zéro, et certaines des descriptions les plus précises du mouvement des planètes ont été standardisées par l'astronome indien Aryabhata au cinquième siècle de notre ère. A présent, l'Inde continue de prendre part aux grandes découvertes astronomiques, avec le lancement récent de satellites d'exploration spatiale pour la Lune et Mars.

---------

Vendredi 11 octobre à 20H30 : La découverte du vide, enjeux scientifiques, cosmologiques et philosophiques, par Neset Mandi, membre de la Société d'Astronomie Populaire de Toulouse

De vides astronomiques, nous en sommes entourés. De vides microcosmiques, nous en sommes en grande partie composés. L'énergie du vide est au cœur des interrogations scientifiques actuelles. Plus on réfléchit sur le vide, moins on a de certitudes. Faisons un pas, ensemble, sur cette notion, le temps d'une soirée. De l’astronomie à la physique quantique, voyage dans l’univers du vide.

---------

Samedi 12 octobre à 20H30 : Histoire de la cosmologie moderne : 13.7 milliards d'années en 60 minutes, par Clement Sire, Directeur de recherche au CNRS et directeur du Laboratoire de Physique Théorique.

À la fin du 19ème siècle, les physiciens semblaient bien (trop ?) satisfaits de leur compréhension du monde. Pourtant, l'expérience de Michelson, qui montre que la vitesse de la lumière ne dépend pas de la vitesse de sa source, est venue noircir ce tableau idyllique. Celle-ci a conduit à la théorie de la relativité d'Einstein, qui modifie fondamentalement notre vision de l'espace et du temps. Puis, de petits pas en petits pas (observations d'Hubble de notre univers en expansion, le mystère de la « nuit noire » enfin éclairci, l'accélération de notre univers...), nous verrons les étapes clés qui ont conduit à la théorie moderne du Big Bang. Nous mentionnerons les succès de cette théorie, mais aussi ses « points noirs », et notamment ces mystérieuses matières et énergies noires qui concentrent l'extrême majorité de l'énergie de l’univers.


0 Commentaire | Soyez le premier à réagir


Aucun événement prévu à La Maison De La Philosophie pour le moment ! Vous souhaitez créer un événement à La Maison De La Philosophie ?

0 participant / 0 interessé