Martine Barrat · Exposition photographique · - FGO-Barbara

Le

De 10h00 à 19h00

FGO-Barbara

1, rue de Fleury
75018 Paris
Pour Martine Barrat photographe, revenir à la Goutte d'Or à chaque fois qu’elle revenait à Paris, c'était la joie de se retrouver avec des amis. La joie de voir les enfants grandir, qui souvent la présentait à leurs nouveaux amis et ils s'amusaient tous ensemble ! Elle découvrait et apprenait comment faire un feu au bas du grand mur. Les enfants savaient beaucoup de choses et étaient contents de lui apprendre. Et puis, il y avait Patrick, aimé par tous les enfants. Il travaillait pour la ville de Paris. Martine se souvient de lui qui tenait sa fillette dans ses bras, en la chérissant. Des années plus tard, il tenait la photo de cet instant, aux côtés de sa fille, une belle jeune femme devenue avocate. Des années s'étaient écoulées. Découvrez le récit de Martine Barrat à travers ses photographies du 21 septembre au 21 novembre 2019.

Martine Barrat

Danseuse et actrice, Martine Barrat a été découverte par Ellen Stewart lors d’un festival international de danse à Edimbourg, Ecosse. “La MaMa”, comme on appelait Stewart, lui envoya donc un billet d’avion pour performer dans son théâtre, La MaMa Experimental Theater Club sur Lower East Side Manhattan. Martine Barrat arriva ainsi aux Etats-Unis en Juin 1968 et commença à collaborer avec le Human Arts Ensemble – principalement avec Charles “Bobo” Shaw et Joseph Bowie. Stewart donna à ce trio un bâtiment, où débutèrent des ateliers de vidéo et de musique pour la jeunesse du quartier. Martine Barrat elle-même voyagea à Harlem pour inciter des enfants à participer à ces ateliers, annonçant le dévouement d’une vie au quartier. Aux alentours de 1971, Martine Barrat commença à travailler au format vidéo dans le South Bronx avec deux gangs: les Roman Kings et les Roman Queens, ainsi qu’avec le président des Ghetto Brothers. Elle passa tout son temps durant ces années avec les membres à partager l’équipement vidéo, créant une série de vidéos entre 1971 et 1976. La série, s'intitule You Do The Crime, You Do The Time, et démarra à Columbia et à l’ambassade française dans un show organisé par Felix Guattari et Gilles Deleuze, via le CERFI. “Il me faudrait toute une vie pour écrire sur tes photos”. Cette phrase de Deleuze à Barrat, extraite d’une de leur lettres de correspondance est une source de joie immense pour la photographe. En 1978, Martine Barrat se vit décerner le prix du Meilleur Vidéaste de Documentaire à Milan, pour le film. En Italie, Canal 2 diffusa le film plusieurs fois au pic d’audience. En Amérique, plus tôt cette même année, des extraits furent diffusés sur NBC. Le Whitney Museum de New York montra aussi le film ainsi que les premières photographies de Barrat sur le South Bronx, qui reçurent un accueil élogieux de la presse. Les années suivantes, Martine Barrat entra dans le monde la boxe à New York, immortalisant de jeunes garçons s'entraînant de Harlem, Bed-Stuy, Brooklyn, jusqu’au Bronx. Le résultat de ce travail fut exposé au Consulat Général de France à New York, avec le livre intitulé Do or Die. En 1993, les clichés étaient réunis dans un livre Do or Die, publié par Viking Penguin, préfacé par Gordon Parks et Martin Scorsese. Muhammad Ali signa lui-même un ensemble de photographies ! ce fut l’un des plus beaux cadeaux fait à Martine Barrat. Chaque signature était placée quelque part sur le tirage, à un endroit qui lui semblait judicieux. En 2007, le travail de Martine Barrat fut présenté dans le populaire et respecté Harlem In My Heart, une rétrospective majeure de 102 clichés à la Maison Européenne de la Photographie à Paris. Le show, mettait en exergue 190 photos et son œuvre vidéographique la plus récente, paru dans plus de cinquante journaux internationaux, magazines, et radios. Le journal Libération a noté que “Harlem In My Heart n’est pas une éloge à la gloire des noirs Américains, mais une collection d’instants en leur compagnie d’une intensité rare...il est presque impossible de ne pas pleurer, l'émotion est palpable.” Les photos de Harlem In My Heart furent dénommées par David Murray, compositeur et musicien jazz, pour le show. La portée de son oeuvre photographique est globale : elle s'étend du quartier de La Goutte d’Or à Paris, aux îles des Caraïbes, en passant par l’Afrique, le Japon et le Brésil. Néanmoins le coeur de son travaille évoque Harlem, le point d’ancrage de sa vie depuis son arrivée aux Etats-Unis. Ses travaux dans la photographie et la vidéo sont conservées au MoMA, au Museum of the City of New York, au Whitney Museum, au Schomburg Center for Research in Black Culture, au Brooklyn Museum, au Lincoln Center Library, à la Bibliothèque Nationale de France, à la Maison Européenne de la Photographie, ainsi qu’au sein de nombreuses collections privées.

0 Commentaire Soyez le premier à réagir

FGO-Barbara Les prochaines sorties

DEMIE-FINALE BUZZ BOOSTER

- De 19h30 à 22h00
FGO-Barbara , Paris
Tarif Unique : 5€

Martine Barrat · Exposition photographique ·

- De 10h00 à 19h00
FGO-Barbara , Paris

Martine Barrat · Exposition photographique ·

- De 10h00 à 19h00
FGO-Barbara , Paris

Martine Barrat · Exposition photographique ·

- De 10h00 à 19h00
FGO-Barbara , Paris

FÉDÉCHANSONS

- De 19h30 à 22h00
FGO-Barbara , Paris

Martine Barrat · Exposition photographique ·

- De 10h00 à 19h00
FGO-Barbara , Paris

Martine Barrat · Exposition photographique ·

- De 10h00 à 19h00
FGO-Barbara , Paris
Plus (7 / 14)

Événements similaires

5E CONFÉRENCE INTERNATIONALE [SSEX BBOX]

- De 18h00 à 22h00
Le Point Ephémère , Paris

A VOID / Witch of the East (UK) / Weird Brainz

- De 19h00 à 23h00
L'international , Paris
Prix : 5€

A&P vous présente "Un bon conseil vaut mieux qu'un mauvais plan"

- - De 18h00 à 17h00
Agence architecture , Paris

AKOUSMA 18+19+20 OCTOBRE 2019 / MPAA Saint-Germain

- - De 19h30 à 18h00
Maison des pratiques artistiques amateurs , Paris

ARKHENSPACES

- De 14h00 à 18h00
ARKHENSPACES , Paris

Arte Charpentier Architectes - visite d'agence

- De 11h00 à 16h00
Arte Charpentier Architectes , Paris
Plus (7 / 89)