We Just Wanted You To Love Us | Festival Cité - Odyssées - Théâtre De Sartrouville Et Des Yvelines-Cdn

Du au

De 10h00 à 10h00

Théâtre De Sartrouville Et Des Yvelines-Cdn

Place Jacques Brel
78500 Sartrouville
WE JUST WANTED YOU TO LOVE US /

Texte : Magali Mougel
Mise en scène : Philippe Baronnet
Jeu : Clémentine Allain, Pierre Cuq
Son : Julien Lafosse
Costume : Clément Vachelard
Régie : Aure Rodenbour

Création / Production / Festival Cité-Odyssées
Dès 13 ans |
50 min |


CALENDRIER DÉTAILLÉ /

http://odyssees-yvelines.com/spectacle/en-cours/


RÉSUMÉ /

Aujourd’hui, le prof de français est malade. C’est un enseignant remplaçant qui va devoir prendre en charge les élèves. Jeune, souriant, franchement plutôt mignon, et sans expérience pédagogique, il se retrouve vite débordé face au groupe. Heureusement, une médiatrice envoyée par le ministère est là pour veiller à ce que tout se passe bien. Elle et Lui, tous deux la trentaine, vont peu à peu comprendre qu’ils étaient dans la même classe au collège…
L’adolescence dans les années 90 était-elle si différente de celle d’aujourd’hui ? Oui, le monde change, les références aussi. Mais l’adolescence n’est-elle pas toujours traversée par les mêmes tumultes et par ce besoin absolu d’être aimé ? Et comment continuer à rêver, et simplement à être, quand on a 14 ans et quand autour de soi tout dérape ?

Philippe Baronnet et Magali Mougel investissent la salle de classe, dans sa réalité et sans artifices, pour poser avec sincérité les questions des effets de groupe, de l’image de soi, du besoin de reconnaissance, de l’exclusion. Au plateau, la reconstitution des espaces sensibles de l’adolescence propulse le spectateur dans le flot de sensations, émotions, pensées et sentiments des deux personnages. Flashbacks, changement de lieu, apparitions, ralentis et accélérations, scènes de rêve, ellipses… : les codes de la narration cinématographique rencontrent ceux du théâtre pour mieux faire dialoguer les différentes temporalités du récit, mais aussi y propulser le spectateur, quitte à le « bousculer » parfois. Une dynamique narrative et visuelle qui sert également la tension grandissante entre les personnages, au cœur de la lente progression dramatique qui les mène à se dévoiler et à se reconnaitre.

Production Théâtre de Sartrouville et des Yvelines–CDN
coproduction Les Echappés vifs
Le Préau – Centre dramatique national de Normandie – Vire
avec le soutien du Théâtre du Champ au Roy – Guingamp et du Théâtre de l’Arsenal – Val de Reuil
Avec le soutien de la Région Ile-de-France dans le cadre de la Permanence artistique et culturelle


ENTRETIENT AVEC PHILIPPE BARONNET /

Philippe, tu as déjà vécu l’expérience d’Odyssées en Yvelines en salle de classe, en étant l’interprète de Pauline Sales dans De la salive comme oxygène. Cette fois-ci, tu es du côté de la mise en scène. Comment abordes-tu cette forme ?

Je suis toujours très enthousiaste à l’idée de faire du théâtre dans des lieux originaux, revenir à une forme d’essence sans les artifices techniques des salles de spectacles, en prise directe avec le réel et faire feu de tout bois. Et surtout, je trouve formidable que nos métiers puissent nous confronter aux générations plus jeunes. Le stress est là aussi. Bien sûr. C’est un public exigeant, sans filtre. L’enjeu est d’arriver à capter leur attention sans tomber dans certaines facilités de séduction.

Dans Master, Jean-Pierre Baro joue la réalité de la salle de classe, puisque la représentation se passe pendant un cours. Dans My Brazza, Florent Mahouckou et David Bobée proposent plutôt un décalage : la classe devient un espace imaginaire. Comment souhaites-tu, dans cette collaboration avec Magali, investir la classe ?

Il me semble impossible de pouvoir tricher avec une réalité si concrète : une salle de classe. Si nous refusons de faire, et surtout, de jouer avec cette réalité, ce serait comme faire semblant trop tôt ! Pour moi, il s’agit toujours de ne pas imposer le théâtre, mais plutôt d’arriver à plonger dedans, l’air de rien… Pas de quatrième mur donc. Au cinéma, j’aime quand l’acteur se tourne soudain vers la caméra pour s’adresser directement au spectateur. Là c’est l’inverse. Avec les films et les séries, les adolescents sont nourris de ces choses-là. Consciemment ou inconsciemment, ce sont des codes qu’ils identifient et maîtrisent parfois très bien.

Dans la salle de classe, la proximité avec le spectateur est formidable : on peut jouer sur des registres très simples, voire intimistes. En revanche, on peut craindre que cette proximité abolisse la distance nécessaire pour créer l’illusion théâtrale. Comment s’emparer de ce paradoxe ?

Je cherche toujours à créer une très grande proximité entre acteurs et spectateurs et je voudrais que le public puisse toujours rester extrêmement sensible aux détails les plus infimes du jeu des acteurs. Pour moi, cela n’annule pas l’illusion. La fragilité des acteurs et même l’accident parfois, sont des éléments essentiels qui participent de la magie du théâtre. Je les souhaite, les attends et les contemple avec bonheur car c’est toujours l’éruption de la vie : abrupte, absurde. L’illusion se fabrique en complicité avec l’intelligence d’un spectateur sensible à tous ces détails. Je repense à cette phrase de Marivaux : « L’acteur, cet être qui fait semblant de faire semblant ».

Comment comptes-tu t’adresser aux adolescents ?

De la même façon qu’aux adultes, sans visées pédagogiques. Il ne s’agit pas forcément de faire un pas vers eux mais plutôt vers nous quand nous avions leur âge. C’est peut-être en parlant de notre jeunesse avec sincérité que nous pourrons les toucher. Que l’on écoute The Verve sur son walkman ou PNL sur son iPhone, ce qui compte à cet âge-là, ce sont les premières grandes amitiés, les trahisons aussi, l’amour fou et le désespoir parfois, le stress de passer dans la classe supérieure et l’envie de dire merde aux parents. Pleurer à gros bouillon et faire des expériences.

0 Commentaire Soyez le premier à réagir

Théâtre De Sartrouville Et Des Yvelines-Cdn Les prochaines sorties

Aucun événement prévu à Théâtre De Sartrouville Et Des Yvelines-Cdn pour le moment ! Vous souhaitez créer un événement à Théâtre De Sartrouville Et Des Yvelines-Cdn ?

Événements similaires

Aucun événement prévu à Théâtre De Sartrouville Et Des Yvelines-Cdn pour le moment ! Vous souhaitez créer un événement à Théâtre De Sartrouville Et Des Yvelines-Cdn ?